Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 23:37

 

Repost 0
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 01:00

 

0313joyvibrations_2.jpg

«Ne crains pas d’aimer l’Amour de Dieu,

de L’exalter, de Le glorifier, de L’applaudir...
Tu dois le faire à chaque moment,

dans ton cœur, chez toi,

pendant le travail aussi et dans tes problèmes quotidiens.
Tu verras alors se manifester la Puissance de Dieu

dans tout ce que tu feras,

et Elle transformera

les difficultés

en sérénité.»

 

 


Swami Roberto


 

Repost 0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 01:42

 

 

  dance_of_the_universe_p.jpg


«Je suis Chrétien parmi les Chrétiens,

Bouddhiste parmi les Bouddhistes,

Hindouiste parmi les Hindouistes...
Et quand Je suis seul,

Je ne sais plus où Je finis Moi,

et où commence Dieu,

l’Au-delà de Tout.
« Moi et Dieu »,

l'Un.»

 


Swami Roberto

 


Repost 0
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 20:41

 

Citations de Khalil Gibran


2091_GibranFrame-1-_2.jpg

 

Gibran Khalil Gibran

(Ecrivain, peintre et sculpteur libanais)

 

khalilgibran2.jpg

 
KHALIL GIBRAN a dit...

 

 

 

 



Combien généreuse est la vie pour l'homme,

mais combien l'homme se tient éloigné de la vie !

 


Tous peuvent entendre mais seuls les êtres sensibles comprennent.

 


 


N'est-il pas étrange de nous voir défendre plus farouchement

nos erreurs que nos valeurs ?

 

 


 

 

Vous ne donnez que peu lorsque vous donnez vos biens.
C'est lorsque vous donnez de vous-mêmes

que vous donnez réellement.

 

 


 


L'enfer est dans un coeur vide.

 

 


 


Ne pensez pas que vous pouvez infléchir le cours de l'amour,

car l'amour, s'il vous trouve digne, dirige votre cours.

 

 





Nous sommes comme les noix,
Nous devons être brisés pour être découverts.

 

 





Nos larmes les plus sacrées ne recherchent jamais nos yeux.

 

 





La solitude est une tempête de silence

qui arrache toutes nos branches mortes.

 

 





Vos enfants ne sont pas vos enfants.

Ils sont les fils et les filles de l'appel de la vie à elle-même.

 

 





Fiez-vous aux rêves

car en eux est cachée la porte de l'éternité.

 

 




Le musicien peut chanter pour vous la mélodie

qui est en tout espace.

Mais il ne pourrait vous donner l'oreille qui saisit le rythme,

ni la voix qui lui fait écho.

 

 




C'est dans la rosée des petites choses que le coeur

trouve son matin et se rafraîchit.

 

 




Lorsque vous priez, vous vous élevez pour rencontrer dans l'air

ceux qui prient à cette même heure, et que, sauf en prière,

vous ne pourriez rencontrer.

 

 




Si tu ne comprends pas ton ami en toutes circonstances,

jamais tu ne le comprendras.

 

 




Que la douceur de l'amitié

soit faite de rires et de plaisirs partagés.

 

 





De même que la valeur de la vie n'est pas en sa surface

mais dans ses profondeurs,

les choses vues ne sont pas dans leur écorce

mais dans leur noyau,

et les hommes ne sont pas dans leur visage

mais dans leur coeur.

 

 





N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus

et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux.

 

 




Nul ne peut atteindre l'aube

sans passer par le chemin de la nuit.

 

 





En tout homme résident deux êtres :

l'un éveillé dans les ténèbres,

l'autre assoupi dans la lumière.

 

 





Celui qui, par quelque alchimie sait extraire de son coeur,

pour les refondre ensemble, compassion, respect, besoin,

patience, regret, surprise

et pardon crée cet atome

qu'on appelle l'amour.

 

 




Quand vous êtes submergés par le chagrin,

regardez à nouveau dans votre coeur,

et vous vous apercevrez que ce que vous déplorez

n'est que cela qui vous fut jubilation.

 

 





Nous ne vivons que pour découvrir la beauté.

Tout le reste n'est qu'attente.

 

 




L'amitié est toujours une douce responsabilité,

jamais une opportunité.

 

 

 





La pensée est un oiseau d'espace qui dans la cage des mots

saura peut-être déployer les ailes,

mais pas voler.

 

 





Vous parlez quand vous cessez d'être en paix avec vos pensées.

 

 





Celui qui peut mettre le doigt

sur ce qui sépare le bien du mal

est celui-là même qui peut toucher

les pans de la toge de Dieu.

 

 





Le désir est la moitié de la vie.

L'indifférence est la moitié de la mort.

 

 




Vous êtes bon lorsque que vous marchez fermement

vers votre but d'un pas intrépide.

Pourtant, vous n'êtes pas mauvais lorsque vous y allez en boitant.

Même ceux qui boitent ne vont pas en arrière.

 

 




Si tu es blessé par autrui, tu peux oublier la blessure.

Mais si tu le blesses, tu t'en souviendras toujours.

 

 




La pierre la plus solide d'un édifice

est la plus basse de la fondation.

 

 




Seul est grand celui qui transforme la voix du vent

en un chantque son propre amour

aura rendu plus doux.

 

 





Entre les rivages des océans et le sommet

de la plus haute montagne est tracée une route secrète

que vous devez absolument parcourir

avant de ne faire

qu'un avec les fils de la Terre.

 

 





Plus profondément le chagrin creusera votre être,

plus vous pourrez contenir de joie.

 

 




Le fanatique est un orateur, sourd comme un pot.

 

 




La racine est une fleur qui dégaine la gloire.



Le désaccord pourrait être le chemin le plus court

entre deux opinions.

 

 




Vos enfants : vous pouvez vous efforcer d'être comme eux,

mais ne tentez pas de les faire comme vous.

 

 





Celui qui ne porte sa moralité que comme son meilleur vêtement

ferait mieux d'être nu.

 

 






Votre vie quotidienne est votre temple et votre religion.

 






En automne, je récoltai toutes mes peines

et les enterrai dans mon jardin.
Lorsque avril refleurit et que la terre et le printemps

célébrèrent leurs noces,

mon jardin fut jonché de fleurs splendides et exceptionnelles.

 

 






La pitié n'est que justice amputée.

 






Le mérite d'un homme réside dans sa connaissance

et dans ses actes et non point dans la couleur de sa peau

ou de sa religion.

 

 




La tristesse est un mur élevé entre deux jardins.

 






En vérité la soif de confort assassine la passion de l'âme

et va en ricanant à son enterrement.





En amitié, toutes pensées, tous désirs, toutes attentes naissent

sans parole et se partagent souvent dans une joie muette.




Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés,

le matin, à la table des anges.



Pitié pour la nation où les sages sont rendus muets par l'âge,

tandis que les hommes vigoureux sont encore au berceau.





La terre est ma patrie et l'humanité, ma famille.





Repost 0
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 11:22

argentlz3.jpg


«Qui s’élève spirituellement

est comme celui qui escalade une montagne :
Plus il monte vers la cime et plus il se réjouit du panorama.
Cependant, pour tant de beauté, il y a un prix à payer :

la fatigue, le froid, la peur des avalanches,

et ainsi de suite...
Il arrive souvent qu’une personne dévouée à Dieu

soit soumise

à de grandes épreuves

à des tourments et des contrariétés.
Les calomnies, le mépris, l’incompréhension

ne lui manqueront pas.
Il pourra être dans la misère et malade,

mais rien ne l’empêchera de continuer son chemin.
La joie de s’abandonner avec foi à la Volonté du Seigneur

est si grande en lui qu'il supporte tout avec sérénité.
Avoir la certitude que Dieu ne néglige pas Ses fidèles

est une richesse égale, ou mieux supérieure,

à toutes les beautés de la nature.
Voilà pourquoi tu peux réussir avec succès

à patienter et à rester calme

même sous les provocations les plus basses...
Rien n’est plus sublime que l’Amour !...
Tout le reste est illusion.»

 


Swami Roberto

Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 00:48

 

100220100344803575484432_2_2.jpg

 

«Quand l’homme comprendra que Dieu

est la Vie de tous les êtres vivants,

il ne réussira plus à faire du mal à personne...

encore moins à lui-même.
Comment pourrait-il vivre avec le remords

d’avoir outragé le Seigneur de la Vie ?
Au contraire,

ceux qui préfèrent ne pas voir la présence de Dieu

dans la Vie de chaque être,

ne sauront pas lire la solution de cette pensée,

et ils la trouveront banale comme eux.»

 


Swami Roberto

Repost 0
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 09:29

 

g8xqxkri1ez6.jpg

 

«La « conversion » est ton retour au choix initial :

Être Amour.
Il n'en est donc pas ainsi quand tu passes

d’une religion à une autre,

ou que d’« athée », tu deviens croyant.
La conversion advient seulement et exclusivement

quand tu redécouvres ton Soi Divin

et que tu réalises que Dieu

est l’Un dans le multiple.
En dehors de cette logique,

ta vie spirituelle est à la merci

des fantaisies et des émotions.»

 


Swami Roberto

Repost 0
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 16:29

 

 

REALITY_2.jpg

 

 

«Quand on Aime, on ne souffre pas...

ou la souffrance elle-même est aimée,

parce que la Charité est don de Dieu :
L’ Amour est Dieu en personne.»

 


Swami Roberto

Repost 0
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 05:19

 

 

44074810_3.jpg

 

«Une mère véritable ne fait pas de distinction

entre ses enfants...
De même la Madone ne le fait pas avec nous,

même si nous sommes de religions différentes.
Elle est la Mère de Dieu, la Grande Âme Universelle

qui croit dans l’union et non dans la division.»

 


Swami Roberto

Repost 0
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 08:01

 

 

IG1262.jpg

 

«Même si tu t’efforces chaque jour d'être humble,

sache que la véritable Humilité est une façon d’être

que tu n’atteins pas consciemment,

autrement tu risquerais de te contredire

au nom de la « fierté »

et tu resterais sur le plan de l’apparence

et non de l’essence.
L’homme humble est celui qui ne sait pas qu'il l'est !»

 


Swami Roberto

Repost 0